Le forum qui veut se faire une (petite) place au Soleil


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Exercice n°1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fantome
Demi Lune


Nombre de messages : 633
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Exercice n°1   Ven 7 Juil - 15:20

Comme nous sommes à la veille d’un week-end je me suis dis que ça serait bien de commencer dès aujourd’hui, ce qui permettra peut être à certain d’entres vous de pouvoir consacrer un peu plus de temps à ce premier exercice :

Exercice 1

A partir de la dépêche suivante :
Citation :
Trois prisonniers australiens se sont évadés en profitant de la bonne foi d'une gardienne qui devait leur remettre du papier hygiénique. Les trois détenus étaient incarcérés dans une cellule du palais de justice de Maroochydore, près de Brisbane(Australie), lorsque l'un d'entre eux a demandé du papier à la gardienne.

Inventez, en 20 lignes maxi une suite et fin à cette histoire.
Les textes devront m’être parvenus avant dimanche soir minuit. (ça fait très concours ;) ). Pour ceux qui n’auraient pas le temps de faire ce premier exercice, pas de panique, il y en aura d’autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fantome
Demi Lune


Nombre de messages : 633
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Exercice n°1   Lun 10 Juil - 22:50

Voici la dépêche intégrale telle qu'elle est parue sur le site d'Alice :
Citation :

Faute de papier toilette, trois détenus s'évadent
[06/07/2006 - 12:37]

SYDNEY (Reuters) - Trois prisonniers australiens se sont évadés en profitant de la bonne foi d'une gardienne qui devait leur remettre du papier hygiénique.

Les trois détenus étaient incarcérés dans une cellule du palais de justice de Maroochydore, près de Brisbane, lorsque l'un d'entre eux a demandé du papier à la gardienne.

Au moment où celle-ci a ouvert la porte aveugle de la cellule pour leur venir en aide, les cinq malfaiteurs se sont enfuis. Seuls deux d'entre eux ont été rattrapés rapidement.

De mon coté, il me paraissait normal de vous proposer aussi ma version des faits. Après tout, il aurait était trop simple de vous dire de faire, sans moi même faire de même.

Citation :

Il était 7h30 ce jeudi matin lorsque qu’Ann Hewlet, gardienne au palais de justice de Maroochydore se rendit dans la cellule n° 2 du bâtiment.

Davy Barkins, 31 ans, Sam Tappets, 27 ans et Owen Guy, 28 ans, tout trois incarcérés pour vols de voitures décidèrent que ce 6 Juillet serait leur dernier jour dans une prison.

Tandis que le plus jeune des trois siégeait tel un monarque sur l’humble trône de la cellule, ses compagnons appelèrent la gardienne pour lui réclamer du papier toilette.

La jeune femme, fort de vouloir accéder à la requête du jeune prévenu et par de même, minimiser le comique de la situation, en oublia les consignes de sécurité. Une fois la cellule ouverte, les 2 prisonniers l’immobilisèrent.

Les 3 malfrats prirent en otage la jeune Ann et réussirent à sortir du Palais de Justice. L’évasion était sur le point d’être un succès mais un élément de dernière minute fit tout basculer.
En effet, Davy Barkins qui maintenait l’agent Hewlet fut pris de terribles maux de ventre et d’une diarrhée fulgurante, probablement dû à la tension du moment.
La jeune femme profita de ce retournement pour prendre l’avantage. Et les 3 évadés retournèrent leur cellule.

Quant à celui dont le pantalon était immaculé du fruit de sa trouille, il aurait déclaré « Par pitié, donnez moi du papier ! ».

Ceci étant dit ,
j'ignore si j'ai fait chou blanc avec cette rubrique et ce post. Si c'est le cas dites le moi. Je me sentirais nullement vexer.
Si par contre c'était pas le cas, dites moi ce qui vous a manqué pour vouloir ou faire cet exercice.

Si vous désirez finir ou faire cet exercice, quelque soit votre décision, je reste à votre disposition pour y apporter mes commentaires soit sur le forum, soit par pm.

Et si jamais il y avait eu une suite à donner à cet exercice, j'aurais proposé à tout ceux qui voulait participer de choisir chacun un des textes afin de le mettre sous forme de scénario en 2 pages maxi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joce
Lune Noire


Nombre de messages : 937
Age : 44
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 29/05/2006

MessageSujet: Re: Exercice n°1   Mar 11 Juil - 0:34

Fantome a écrit:

Ceci étant dit ,
j'ignore si j'ai fait chou blanc avec cette rubrique et ce post. Si c'est le cas dites le moi.

A ta question, voici ma réponse :

Trois prisonniers australiens se sont évadés en profitant de la bonne foi d’une gardienne qui devait leur remettre du papier hygiénique. Les trois détenus étaient incarcérés dans une cellule du palais de justice de Maroochydore, près de Brisbane (Australie), lorsque l’un d’entre eux a demandé du papier à la gardienne.

C’était un matin de juin. Une épidémie de gastro-entérite faisait rage dans toute la région du Queensland depuis plusieurs jours déjà. La gardienne n’était donc pas très surprise que l’un des détenus lui réclame une nouvelle fois du papier hygiénique.

Ce prisonnier ainsi que ses deux complices attendaient leur procès pour le hold-up raté de la bijouterie Gold. Mais ce n’était pas le procès qui les préoccupait vraiment. Ils étaient persuadés que la police était arrivée un peu trop rapidement sur place. Pour eux, pas de doute possible : ils avaient été vendus ! Mais par qui ? Mike Sullivan, le chef de ce petit groupe, avait sa petite idée…

La gardienne intriguée, ouvrit précipitamment la porte de la cellule en voyant le corps de Mike allongé par terre, le pantalon abaissé jusqu’aux genoux. Elle laissa tomber le papier hygiénique et s’agenouilla près du corps inerte en essayant de prendre son pouls. D’un geste bref et rapide, Mike se redressa et lui plaça une lame de rasoir sous la gorge. Il l’obligea à ouvrir les portes des cellules de ses deux complices. Les trois malfrats avancèrent face aux autres gardiens en menaçant d’égorger leur collègue s’ils ne les laissaient pas passer. Une maladresse de deux policiers et voici nos forcenés armés. A force de jurons et de menaces, ils se retrouvèrent à l’extérieur du palais de justice et montèrent tous les quatre dans une voiture d’où ils en évacuèrent violemment le chauffeur.

Dans les rues de Maroochydore s’ensuivit alors une course poursuite entre les évadés et la police. Les hurlements des sirènes et les grincements des pneus effrayaient les passants si peu habitués par tant de raffut. La voiture des fuyards stoppa net dans une vitrine d’un grand magasin. Une fusillade éclata. Et bientôt les sirènes des ambulances vinrent s’ajouter au vacarme ambiant.

Mike fut le seul en s’échapper vivant. Il prit très vite une décision. Il monta dans un taxi et força le chauffeur à démarrer.
-A King’s Beach !
Le taxi s’arrêta devant une plage de sable fin. Mike en descendit. Il reconnu un 4x4 garé là. Il jeta un bref regard au loin et afficha ensuite un petit sourire du coin des lèvres. Il s’avança en direction d’un groupe de surfers. Quand il les rejoignit enfin, les policiers arrivèrent aux abords de la plage, sirènes hurlant.
-Mike ? Mais qu’est-ce que tu fais là ? Je te croyais en cabane ?
Le temps pressait. Mike ne répondit rien. Il se contenta d’afficher le plaisir d’une vengeance assouvie. Une détonation se fit entendre. Puis, soudain d’autres se firent encore entendre achevant ainsi cette brève escapade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fantome
Demi Lune


Nombre de messages : 633
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Exercice n°1   Mar 11 Juil - 0:37

Pas mal du tout !

Je vais prendre le temps de le relire demain et de te faire d'éventuels commentaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikaélo
Face cachée sélémite


Nombre de messages : 1405
Age : 39
Localisation : Toulon
BD fétiche : Le gipsy
Date d'inscription : 03/03/2006

MessageSujet: Re: Exercice n°1   Mar 11 Juil - 11:29

C'est un exercice contraignant au niveau temps, mais qui est trés bénéfique

Perso je trouve ton initiative trés bonne, ça fait un peu trop devoir de vacance.

C'est dommage de le dire comme ça mais ce n'est pas trés ludique et pas assez court à faire et les post sont trés long à lire

Cela demande peut être une trés légére modification.

Ceci dit moi c'est plutôt le dessin mon truc.......alors mon avis..................tu.............

mais si tu continues j'essaierai !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mikaelo.iziblog.net/
baskoy
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 6850
Age : 43
Localisation : Bordeaux
BD fétiche : Légendes des Contrées Oubliées, Fée et Tendres Automates, Sky Doll
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: Exercice n°1   Lun 17 Juil - 11:17

Fantome a écrit:


Exercice 1

A partir de la dépêche suivante :
Citation :
Trois prisonniers australiens se sont évadés en profitant de la bonne foi d'une gardienne qui devait leur remettre du papier hygiénique. Les trois détenus étaient incarcérés dans une cellule du palais de justice de Maroochydore, près de Brisbane(Australie), lorsque l'un d'entre eux a demandé du papier à la gardienne.

Inventez, en 20 lignes maxi une suite et fin à cette histoire.
Les textes devront m’être parvenus avant dimanche soir minuit. (ça fait très concours ;) ). Pour ceux qui n’auraient pas le temps de faire ce premier exercice, pas de panique, il y en aura d’autres.

La pauvre gardienne n’était pas au courant que sa fille était la petite amie d’un des prisonniers et qu’elle avait caché dans les rouleaux de papier, un couteau plastique. Les prisonniers en profitèrent pour prendre la malheureuse femme en otage. Afin de ne pas mettre la vie de la triste ménagère de moins de 40 ans en danger (rappelons que les élections sont dans moins de 6 mois), les autorités ont préféré laisser les voleurs de voitures d’occasions s’évader étant de sûr de les retrouver par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://burelout.chez.tiscali.fr/
baskoy
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 6850
Age : 43
Localisation : Bordeaux
BD fétiche : Légendes des Contrées Oubliées, Fée et Tendres Automates, Sky Doll
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: Exercice n°1   Lun 17 Juil - 11:18

Peut être un nouveau flash de notre confrère Fant-home en direct de Sydney?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://burelout.chez.tiscali.fr/
Fantome
Demi Lune


Nombre de messages : 633
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Exercice n°1   Lun 17 Juil - 13:54

Voici mes petits commentaires sur ton texte :
Citation :
La pauvre gardienne n’était pas au courant que sa fille était la petite amie d’un des prisonniers et qu’elle avait caché dans les rouleaux de papier, un couteau plastique. Les prisonniers en profitèrent pour prendre la malheureuse femme en otage. Afin de ne pas mettre la vie de la triste ménagère de moins de 40 ans en danger (rappelons que les élections sont dans moins de 6 mois), les autorités ont préféré laisser les voleurs de voitures d’occasions s’évader étant de sûr de les retrouver par la suite.

Je trouve l'ensemble un peu court. Mais bon j'avais juste donné une limite de taille maxi et donc je peux pas t'en vouloir. Smile

J'ai plus l'impression de lire un résumé qu'une histoire.

Ta première phrase est trop longue. Par 2 fois tu y utilises le 'que' pour l'allonger. C'est pas agréable à la lecture. Ca accroche de trop.

Tu définis la gardienne de pauvre, malheureuse, triste mais le récit ne fait pas ressentir les émotions de ces mots. Du coup je ne suis pas certains qu'ils soient appropriés.

Une petite relecture t'aurait permi de voir que dans ta dernière phrase il y a probablement un mot en trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fantome
Demi Lune


Nombre de messages : 633
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Exercice n°1   Lun 17 Juil - 18:27

Voici mes commentaires au sujet du texte de Joce :

Citation :
C’était un matin de juin. Une épidémie de gastro-entérite faisait rage dans toute la région du Queensland depuis plusieurs jours déjà. La gardienne n’était donc pas très surprise que l’un des détenus lui réclame une nouvelle fois du papier hygiénique.

Il est important d’établir dès le début les 2 points de repères que sont le Temps et l’Espace(ou lieu).

1°) Le temps : Tes 2 premières phrases positionnent clairement la notion de temps. A bannir, les mots superflu qui n’apporte rien à la compréhension et qui n’accentuent pas non plus un état de fait. Le mot ‘déjà’ est de ceux là. Sans compter que positionné en fin de phrase, il alourdit cette dernière.

2°) L’espace : Le lieu est suggéré par 2 mots : ‘gardienne’ et ‘détenus’ ce qui implique (probablement) une prison située ‘dans la région de Queensland’. Pour moi y a rien à redire, c’est correcte.

Attention : A noter qu’il n’est pas nécessaire ici de préciser que l’action se déroule en Australie car les 2 phrases d’introduction de la dépêche le mentionnait. En l’absence de celles-ci, il aurait fallu le faire.

La présence du ‘donc’ alourdis et ne sert à rien.

Points discutables :
- En l’absence de surprise, peut on ne pas être ‘très’ surpris ? Dans le cadre de ta phrase, je trouve cette précision inutile. Mais ce point de vue est discutable.
- ‘…depuis plusieurs jours’. Placé en fin de phrase ca pèse un peu sur la fin de la phrase et c’est moins chantant à la lecture que de la placer en début et terminer par Queensland. De plus, ta phrase étant longue, tu peux y ajouter une virgule juste après.

Citation :
Ce prisonnier ainsi que ses deux complices attendaient leur procès pour le hold-up raté de la bijouterie Gold. Mais ce n’était pas le procès qui les préoccupait vraiment. Ils étaient persuadés que la police était arrivée un peu trop rapidement sur place. Pour eux, pas de doute possible : ils avaient été vendus ! Mais par qui ? Mike Sullivan, le chef de ce petit groupe, avait sa petite idée…

Le 1er ‘mais’ peut être contourné et il faut éviter les tournures ayant la 3ème personne du singulier comme sujet indéfini.
Ex : On n’avait plus de courant dans la maison. Préférer à la place : Le courant avait été coupé dans la maison – ou alors – La maison n’avait plus de courant.
Dans ton cas : ‘Mais ce n’était pas le procès…’ l’ensemble revu pourrait donner : Le procès n’était pas leur préoccupation première.

La tournure ‘un peu trop’ est contradictoire. Soit c’est ‘trop’ soit c’est ‘peu’.

Tu as bien su mettre en avant le fait que les prisonniers seraient les personnage principaux du récit. Ce passage sert d’introduction à ce qui va suivre.

Point discutable : c’est juste une appréciation personnel : je préfère identifier dès le début du récit les ‘héros’ plutôt que d’utiliser des substituts tels que ‘ils’, ‘eux’, etc… pour ensuite les identifier.

Citation :
La gardienne intriguée, ouvrit précipitamment la porte de la cellule en voyant le corps de Mike allongé par terre, le pantalon abaissé jusqu’aux genoux. Elle laissa tomber le papier hygiénique et s’agenouilla près du corps inerte en essayant de prendre son pouls. D’un geste bref et rapide, Mike se redressa et lui plaça une lame de rasoir sous la gorge. Il l’obligea à ouvrir les portes des cellules de ses deux complices. Les trois malfrats avancèrent face aux autres gardiens en menaçant d’égorger leur collègue s’ils ne les laissaient pas passer. Une maladresse de deux policiers et voici nos forcenés armés. A force de jurons et de menaces, ils se retrouvèrent à l’extérieur du palais de justice et montèrent tous les quatre dans une voiture d’où ils en évacuèrent violemment le chauffeur.

Je trouve la dernière phrase un peu longue.

Point discutable : la 1ère phrase me gène. Dans le 1er paragraphe la gardienne n’est pas surprise et là on la retrouve intriguée, suivi par une virgule : on a tendance à faire le lien entre les 2 et sans trop comprendre ce changement d’attitude. Il faut lire la suite pour avoir l’explication.

Citation :
Dans les rues de Maroochydore s’ensuivit alors une course poursuite entre les évadés et la police. Les hurlements des sirènes et les grincements des pneus effrayaient les passants si peu habitués par tant de raffut. La voiture des fuyards stoppa net dans une vitrine d’un grand magasin. Une fusillade éclata. Et bientôt les sirènes des ambulances vinrent s’ajouter au vacarme ambiant.

Le passage est bruyant. Tu as su par tes phrases et tes mots en faire ressortir tout ce bruit. C’est bien.

Citation :
Mike fut le seul en s’échapper vivant. Il prit très vite une décision. Il monta dans un taxi et força le chauffeur à démarrer.
-A King’s Beach !
Le taxi s’arrêta devant une plage de sable fin. Mike en descendit. Il reconnu un 4x4 garé là. Il jeta un bref regard au loin et afficha ensuite un petit sourire du coin des lèvres. Il s’avança en direction d’un groupe de surfers. Quand il les rejoignit enfin, les policiers arrivèrent aux abords de la plage, sirènes hurlant.
-Mike ? Mais qu’est-ce que tu fais là ? Je te croyais en cabane ?
Le temps pressait. Mike ne répondit rien. Il se contenta d’afficher le plaisir d’une vengeance assouvie. Une détonation se fit entendre. Puis, soudain d’autres se firent encore entendre achevant ainsi cette brève escapade.

J’ai l’impression que tu as écris ce dernier passage avec l’espoir d’en finir de cet exercice. Les actions s’enchaînent sans vraiment se terminer. Le mélange des actions et de l’intervention de la police me paraissent pas bien s’y insérer.
La conclusion ne m’a pas convaincu.

Citation :
-Mike ? Mais qu’est-ce que tu fais là ? Je te croyais en cabane ?
Le temps pressait. Mike ne répondit rien. Il se contenta d’afficher le plaisir d’une vengeance assouvie. Une détonation se fit entendre.

J’ai bien aimé ce passage.

Au final : la construction de l’ensemble(découpe de l’histoire, paragraphe, etc…) est bonne. Il y a quelques petites choses à bannir et quelques constructions de phrases à revoir.

Pour ce que j’ai eu l’occasion de lire auparavant de ta part, je trouve qu’il y a eut des progrès de fait. Plus de fluidité, moins de lourdeurs et de répétition. (dommage j’ai pas conservé mes commentaire sur ton roman). Un vocabulaire plus riche.

Félicitations ! Car malgré les imperfections, écrire un texte sur un sujet donné avec une limite de temps et de longueur n’est pas aisé. On a souvent tendance à se focaliser sur ces 3 contraintes pour en oublier le reste. Tu t’en es bien sorti.

Pour finir, tu noteras que j'ai pas parlé de l'histoire en elle même. Pour moi cet exercice n'avait pas pour but d'évaluer la capacité à inventer une histoire mais plutôt celle de la raconter.

D'ailleur on ne peut pas dire qu'une histoire est bonne ou pas bonne. C'est comme pour une peinture, ca plait ou ca ne plait pas. Certains lisent des romans Arlequin et adore ca, d'autres des romans de gare, des romans historiques, etc...Il en faut pour tous les gout.

Par contre, dans tous les cas, il faut que celà soit correctement rédigé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Exercice n°1   Aujourd'hui à 17:16

Revenir en haut Aller en bas
 
Exercice n°1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Exercice de diction.
» [Article] De l’intérêt de l'exercice "double jeu"
» "COLD RESPONSE" : exercice de l'armée de Terre
» exercice corps pastel
» exercice du cycle 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum qui veut se faire une (petite) place au Soleil :: LES Z'ATELIERS (ici on bosse !! aucun flood merci !) :: Atelier d'écriture-
Sauter vers: