Le forum qui veut se faire une (petite) place au Soleil


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La Saga de l'été sur BD-Lune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Fantome
Demi Lune


Nombre de messages : 633
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: La Saga de l'été sur BD-Lune   Jeu 6 Juil - 22:50

Bon alors je mettrais t-1 et t.
Par 2 ca vous ira ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PAF
Lune de Frissons


Nombre de messages : 4714
Age : 47
Localisation : Bretagne (Rennes)
BD fétiche : La nef des fous par TURF
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: La Saga de l'été sur BD-Lune   Jeu 6 Juil - 22:54

Comme tu veux Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bd-lune.forumactif.com/viewtopic.forum?t=39
Joce
Lune Noire


Nombre de messages : 937
Age : 44
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 29/05/2006

MessageSujet: Re: La Saga de l'été sur BD-Lune   Jeu 6 Juil - 23:28

Du moment qu'on peut lire la suite !!!! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
baskoy
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 6850
Age : 43
Localisation : Bordeaux
BD fétiche : Légendes des Contrées Oubliées, Fée et Tendres Automates, Sky Doll
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: La Saga de l'été sur BD-Lune   Ven 7 Juil - 13:51

Fantome : super Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://burelout.chez.tiscali.fr/
Fantome
Demi Lune


Nombre de messages : 633
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: La Saga de l'été sur BD-Lune   Ven 7 Juil - 14:16

Ce qui s'est passé avant :

Citation :

Prague, Juillet 2006.

La chaleur accablante collait ma chemise à ma peau.

J’entamais ma troisième cigarette lorsque la mercedes arriva. Un homme de petite taille, corpulent, probablement myope vu la paire de double foyer qu’il portait, en descendis. Il s’avança vers moi la démarche chaloupée.

- l’Auvergnate est de retour…
- …j’ai aperçu sa pafmobile

Bon dieu que ces codes à deux balles me faisait doucement sourire. On a pas idée d’pondre des trucs pareil !

- Je suis monsieur Taupin
- Je suis le Fantome…
- Bien, voici le dossier.

L’homme était nerveux. La transpiration lui perlait sur le front. La chaleur n’était pas seule en cause. Il sentait la trouille à plein nez.

- comme convenu, 50% de vos honoraires viennent d’être transférés sur le compte que vous nous avez indiqué.
- Le travail sera fait.
- Mon patron voulait…
- Pas de question ! Pas de changement ! Je gère cette affaire comme je l’entends. Contentez vous de payer. Transmettez à Mr Paf !

La peur se lisait dans son regard. Mais il y avait autre chose…des emmerdes en perspective.

Je laissais le bonhomme en plan sur le trottoir et me dirigeait vers l’hôtel.

-----


J’étais descendu au Carlo IV. Après tout c’était pas moi qui payait, alors pourquoi se priver.

Je déposais le dossier sur le lit.
Une douche serait pas un luxe avant de l’étudier.

Mon épaule était encore sensible. La garce, elle ne m’avait pas loupé ! L’eau glacée de la douche apaisait la douleur et m’apportait fraîcheur.

J’enfilais un peignoir et je parcourais le dossier.

Nom de code : BD-Lune. Décidément ce mystérieux Mr Paf avait le chic pour mettre une pointe d’humour dans une affaire qui allait en manquer cruellement.

Quinze minutes me suffirent. Photos et documents étaient mémorisés. Ils finirent au fond de la corbeille. Une allumette s’occupa d’en faire oublier l’ existence.

Le contrat était des plus classiques. Rien de bien difficile. Et pourtant mon intuition me mettait en garde. Quelques chose clochait. Impossible de dire quoi. J’eu beau me repasser l’histoire depuis le début, depuis ce fameux coups de fil, le soir du match France-Espagne : Zidane s’apprêtait à tirer un coup-franc. La presse m’apprendra le lendemain que la tête de Vieira permettra aux Bleus de prendre l’avantage et finalement de se qualifier pour les quarts de finale.

Il était temps de se mettre au travail.

Mon premier contact était Minguez. Jésus Marie Minguez de son vrai nom Pedro Minguez. Cet espagnol quinquagénaire avait décidé de changer de nom après que le Christ et la Vierge lui soient apparus un soir de mars, il y a une dizaine d’années, plaza de Cibeles à Madrid. A l’écouter il aurait eu une révélation, une charge céleste : alléger les finances de certains grands pontes de la capitale espagnole.

Aujourd’hui il défraie la chronique sous le pseudo du Serval. Rapport à son rasoir qu’il manie avec tant de dextérité qu’on a vite fait de se retrouver avec une boutonnière avant même d’être aller à la noce !

Bon Dieu qu’il fait pas bon d’être riche parfois !

Mon avion décollait demain matin. J’avais prévu de me rendre à Bordeaux avant de rencontrer Minguez.

-----

Une voiture m’attendait à ma descente de l’avion. Après 30 minutes de route nous étions sur les terres du Domaine des Frissons. La demeure familiale, une bâtisse du 17ème, n’avait rien d’accueillante. L’austérité de l’endroit allait de paire avec son propriétaire : Mr Baskoy.

Dans le milieu on l’appelait le ‘jeune marié’. Il était en effet peu fréquent de se voir passer la bague au doigt, ou la corde au cou selon les points de vues, compte tenu de notre métier.

Baskoy y était parvenu. Son épouse était le rai de lumière qui illuminait la demeure ancestrale. Je crois bien qu’elle égayait aussi ses jours. Elle pensait que son doux et tendre époux n’était qu’un simple viticulteur. La vérité était tout autre.

Après 15 ans passé aux RG, Baskoy avait mis les voiles et pris sa retraite dans cette nouvelle activité qu’était le vin. Il n’avait pour autant pas mis au placard ses anciennes relations. Si vous aviez besoin d’une info, le jeune marié était la personne à qui il fallait s’adresser.

- si t’es venu me voir c’est que ça sent le roussi
- j’en sais trop rien encore. J’ai bien peur d’avoir mis les mains là ou il ne fallait pas.
- Une femme, comme pour ton épaule ?
- T’es au courant ?
- Héhé… J’ai eu la môme au tel. Elle m’as raconté. Avoue que tu l’as bien cherché ?

Y a des sujets qui m’agacent, celui-ci en faisait parti.

- je suis pas là pour ça. J’ai besoin d’info sur un dénommé Paf, un tchèque me semble t il.
- Ok, je vais voir ce que je peux trouver sur lui. Alors dis moi, c’est du sérieux avec la môme ?

Mon épaule me lançait à nouveau. Avec elle, les souvenirs refaisaient surface. Fallait éviter, y avait danger.

- non, je suis allergique aux chats !

Pas question de m’éterniser. J’avais du pain sur la planche.
Minguez m’attendait.

l'épisode du jour :

Citation :
Une demeure dans les environs de Madrid.

- tu devrais renforcé ton système de sécurité Minguez.
- Une fois de plus tu as su te passer des clefs.

Minguez alluma la lumière. La bureau jusque là dans le noir, s’illumina.

- je me suis servi un verre en t’attendant.
- Tu as bien fait.
- Comment était l’opéra ?
- Ennuyeux à souhait. Mais tu sais comment est Poncho…

Poncho était la compagne de Minguez . Il avait hérité de la donzelle le jour où il avait du supprimer son patron. La gonzesse s’était pas dégonflé et lui avait réclamé du boulot. Minguez était tombé sous le charme. Il lui offrit de partagé sa vie.

Depuis il ne cessait de faire des concessions. La minette, plutôt bien roulé, le menait par le bout du nez. Ancienne danseuse de cabaret, elle aurait aimé devenir cantatrice. Si son physique assuré, coté vocalise y avait du souci à ce faire. Mais Minguez lui, il s’en moquait.
Elle pouvait se trémousser des heures durant dans la salle de bain à jouer les Madonna, une brosse à cheveux en guise de micro, ou le traînait à l’opéra. Il acceptait tout !

Les hommes sont parfois si faibles. Mon épaule me lançait à nouveau.

- oui, et je sais comment tu es. Tu sais pourquoi je suis là ?
- Tu as besoin de matos. Suis moi.

On pouvait tout lui demander, il était capable de tout vous trouver.
Ma commande était complète et déjà prête.

- tu n’as besoin de rien d’autre ?
- la carte, la voiture,…
- dans le garage. Je t’ai tout préparé.
- Le Jeune Marié a appelé. Il progresse pour tes infos. Mais il y a un problème…
- Lequel ?
- Tu as un boulet.
- Bon Dieu ! ...Qui est ce ?
- Le Prêtre.

Voilà une nouvelle dont je me serais volontiers passé. Un boulet. Un tueur à gage me cherchait et allait me coller au train jusqu’à m’effacer. Et ce type était parmi les meilleurs : Le Prêtre. D’origine grecque, on prétend qu’il fut d’abord prêtre orthodoxe avant de se reconvertir dans le métier. De son vrai nom Thanatos, il se trimbale habillé en curé, un missel dans une main, un magnum dans l’autre.

Qui pouvait bien me l’envoyer ? Pourquoi ? Je devais prendre l’avantage. L’attirer sur mon terrain, lui laisser croire qu’il m’avait trouvé. Et l’éliminer !

Je remerciais Minguez, et pris la route.

... à suivre ... ( la suite la semaine prochaine, quant je bosse quoi ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PAF
Lune de Frissons


Nombre de messages : 4714
Age : 47
Localisation : Bretagne (Rennes)
BD fétiche : La nef des fous par TURF
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: La Saga de l'été sur BD-Lune   Ven 7 Juil - 14:23

Bravo Smile superbe Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bd-lune.forumactif.com/viewtopic.forum?t=39
Joce
Lune Noire


Nombre de messages : 937
Age : 44
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 29/05/2006

MessageSujet: Re: La Saga de l'été sur BD-Lune   Ven 7 Juil - 18:28

Magnifique ! bravo2
Dire qu'il va falloir attendre lundi pour connaître la suite. Pfff !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A.Minguez
Face cachée sélémite


Nombre de messages : 1708
Age : 26
Localisation : Perpignan
BD fétiche : Wolverine de JR.JR
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: La Saga de l'été sur BD-Lune   Ven 7 Juil - 18:36

Super exellent, j'adore ! bravo2 c'est de la balle bravo3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zartedition.free.fr
Thanatos
Demi Lune


Nombre de messages : 555
Age : 25
Localisation : Manche
BD fétiche : Calvin & Hobbes
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: La Saga de l'été sur BD-Lune   Ven 7 Juil - 19:31

Mais pourquoi faut-il toujours que je sois un méchant ! MDR
Génial ! c'est de la balle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A.Minguez
Face cachée sélémite


Nombre de messages : 1708
Age : 26
Localisation : Perpignan
BD fétiche : Wolverine de JR.JR
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: La Saga de l'été sur BD-Lune   Ven 7 Juil - 21:52

regarder ton avatar XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zartedition.free.fr
Fantome
Demi Lune


Nombre de messages : 633
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: La Saga de l'été sur BD-Lune   Lun 10 Juil - 15:45

L'épisode précédent :

Citation :

Une demeure dans les environs de Madrid.

- tu devrais renforcé ton système de sécurité Minguez.
- Une fois de plus tu as su te passer des clefs.

Minguez alluma la lumière. La bureau jusque là dans le noir, s’illumina.

- je me suis servi un verre en t’attendant.
- Tu as bien fait.
- Comment était l’opéra ?
- Ennuyeux à souhait. Mais tu sais comment est Poncho…

Poncho était la compagne de Minguez . Il avait hérité de la donzelle le jour où il avait du supprimer son patron. La gonzesse s’était pas dégonflé et lui avait réclamé du boulot. Minguez était tombé sous le charme. Il lui offrit de partagé sa vie.

Depuis il ne cessait de faire des concessions. La minette, plutôt bien roulé, le menait par le bout du nez. Ancienne danseuse de cabaret, elle aurait aimé devenir cantatrice. Si son physique assuré, coté vocalise y avait du souci à ce faire. Mais Minguez lui, il s’en moquait.
Elle pouvait se trémousser des heures durant dans la salle de bain à jouer les Madonna, une brosse à cheveux en guise de micro, ou le traînait à l’opéra. Il acceptait tout !

Les hommes sont parfois si faibles. Mon épaule me lançait à nouveau.

- oui, et je sais comment tu es. Tu sais pourquoi je suis là ?
- Tu as besoin de matos. Suis moi.

On pouvait tout lui demander, il était capable de tout vous trouver.
Ma commande était complète et déjà prête.

- tu n’as besoin de rien d’autre ?
- la carte, la voiture,…
- dans le garage. Je t’ai tout préparé.
- Le Jeune Marié a appelé. Il progresse pour tes infos. Mais il y a un problème…
- Lequel ?
- Tu as un boulet.
- Bon Dieu ! …Qui est ce ?
- Le Prêtre.

Voilà une nouvelle dont je me serais volontiers passé. Un boulet. Un tueur à gage me cherchait et allait me coller au train jusqu’à m’effacer. Et ce type était parmi les meilleurs : Le Prêtre. D’origine grecque, on prétend qu’il fut d’abord prêtre orthodoxe avant de se reconvertir dans le métier. De son vrai nom Thanatos, il se trimbale habillé en curé, un missel dans une main, un magnum dans l’autre.

Qui pouvait bien me l’envoyer ? Pourquoi ? Je devais prendre l’avantage. L’attirer sur mon terrain, lui laisser croire qu’il m’avait trouvé. Et l’éliminer !

Je remerciais Minguez, et pris la route.

L'épisode du jour :

Citation :

J’avalais les kilomètres sur ces routes espagnoles que Minguez m’avait indiqué.
- tu passeras la frontière sans être inquiété.
Il valait mieux qu’il ne se soit pas trompé. Ca m’ennuierait de devoir laisser sur le bitume quelques cadavres de flics.

J’avais rappelé Baskoy, il devait s’arranger pour faire savoir au Prêtre que je passerais la nuit prochaine dans une petite église abandonnée des Pyrénées orientales.

J’estimais mon avance à au moins 2 heures. J’en profitais pour piquer un roupillon.

Le sommeil vint rapidement. Un sommeil agité…

-…Tu n’es qu’un salaud ! J’aurais ta peau !
- Allons ma douce, elle ne comptait pas. Tu sais bien que toi seule compte.

La nuit passée à ses côtés avait été comme toujours très agréable. Nous avions peu parlé mais nos échanges furent tellement expressifs que nos retrouvailles furent comme magiques… Si mon portable n’avait pas sonné à cet instant, si elle n’avait pas décroché, il est probable que nous aurions pris le petit déjeuner ensemble.

- Allo, c’est Cindy mon gros lapin !

Le portable avait volé jusqu’au mur opposé de la chambre avant de s’éclater royalement. J’en profitais pour quitter le lit, mais les ongles de ma tigresse me lacérèrent l’épaule.

… Je me réveillais. La nuit était claire, douce et fraîche. Une nuit idéale pour une chasse. Une chasse dont je serais à la fois proie et prédateur. Je grimpais l’escalier qui menait au clocher. Mon arme était prête. L’œil sur la lunette, je balayais le petit sentier qui menait à l’église.

Dix minutes passèrent lorsque je l’aperçus. Il serait tellement plus simple de lui loger une balle en pleine tête. Je l’avais dans ma ligne de mire. Mais je m’ôtais ainsi toute chance de remonter au commanditaire. Je visais le genou droit. Ca allait faire mal…Pan !

Le prêtre était à terre. Il avait rampé jusqu’à un arbre et m’y attendait assis.

- Je voulais voir le visage de l’homme que je retrouverais d’ici peu en enfer.
- Vous dites en partie vrai, ‘mon père’, l’enfer est votre futur destination. Je ne vous y rejoindrais pas.

L’homme savait encaissé. Il avait le genou explosé et me tenait le crachoir comme si de rien n’était.

- Qui vous a demandé de m’éliminer ?
- Une personne qui ne vous veut pas du bien ‘mon fils’.

Son ironie lui value un coup de crosse sur le genou. Il cria. Mais rapidement son sourire narquois revint marqué son visage d’ecclésiaste.

- … la proie n’est pas toujours celle que l’on croit
- Que veux tu dire ?
- Rien de plus que ce que j’ai dit. Je suis attendu de l’autre coté, achevez moi.

Lorsqu’un homme d’église vous ordonne, il serait irrespectueux de ne pas s’exécuter. Je lui accordais donc cette dernière faveur. Je savais ne rien pouvoir en tirer de plus.

Il était inutile de le fouiller. C’était un professionnel.
Je retournais à l’église, pris mes affaires et descendis l’autre versant pour rejoindre la route où j’avais dissimulé la voiture. Mon épaule me lançait à nouveau.

Je devais prendre le temps de me poser, de réfléchir. Un petit crochet par chez Libellune s’imposait.

... à suivre ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PAF
Lune de Frissons


Nombre de messages : 4714
Age : 47
Localisation : Bretagne (Rennes)
BD fétiche : La nef des fous par TURF
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: La Saga de l'été sur BD-Lune   Lun 10 Juil - 15:58

Smile du polard pur et dur Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bd-lune.forumactif.com/viewtopic.forum?t=39
A.Minguez
Face cachée sélémite


Nombre de messages : 1708
Age : 26
Localisation : Perpignan
BD fétiche : Wolverine de JR.JR
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: La Saga de l'été sur BD-Lune   Lun 10 Juil - 16:54

géniale !
bravo3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zartedition.free.fr
Thanatos
Demi Lune


Nombre de messages : 555
Age : 25
Localisation : Manche
BD fétiche : Calvin & Hobbes
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: La Saga de l'été sur BD-Lune   Lun 10 Juil - 17:39

J'suis déjà mourru Sad
Dommage, je m'aimais bien MDR
Toujours aussi bien, continue c'est de la balle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joce
Lune Noire


Nombre de messages : 937
Age : 44
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 29/05/2006

MessageSujet: Re: La Saga de l'été sur BD-Lune   Lun 10 Juil - 20:51

Ca y est ! Cette fois, je suis accro. ! yeux coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fantome
Demi Lune


Nombre de messages : 633
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: La Saga de l'été sur BD-Lune   Mar 11 Juil - 14:52

L'épisode précédent :

Citation :

J’avalais les kilomètres sur ces routes espagnoles que Minguez m’avait indiqué.
- tu passeras la frontière sans être inquiété.
Il valait mieux qu’il ne se soit pas trompé. Ca m’ennuierait de devoir laisser sur le bitume quelques cadavres de flics.

J’avais rappelé Baskoy, il devait s’arranger pour faire savoir au Prêtre que je passerais la nuit prochaine dans une petite église abandonnée des Pyrénées orientales.

J’estimais mon avance à au moins 2 heures. J’en profitais pour piquer un roupillon.

Le sommeil vint rapidement. Un sommeil agité…

-…Tu n’es qu’un salaud ! J’aurais ta peau !
- Allons ma douce, elle ne comptait pas. Tu sais bien que toi seule compte.

La nuit passée à ses côtés avait été comme toujours très agréable. Nous avions peu parlé mais nos échanges furent tellement expressifs que nos retrouvailles furent comme magiques… Si mon portable n’avait pas sonné à cet instant, si elle n’avait pas décroché, il est probable que nous aurions pris le petit déjeuner ensemble.

- Allo, c’est Cindy mon gros lapin !

Le portable avait volé jusqu’au mur opposé de la chambre avant de s’éclater royalement. J’en profitais pour quitter le lit, mais les ongles de ma tigresse me lacérèrent l’épaule.

… Je me réveillais. La nuit était claire, douce et fraîche. Une nuit idéale pour une chasse. Une chasse dont je serais à la fois proie et prédateur. Je grimpais l’escalier qui menait au clocher. Mon arme était prête. L’œil sur la lunette, je balayais le petit sentier qui menait à l’église.

Dix minutes passèrent lorsque je l’aperçus. Il serait tellement plus simple de lui loger une balle en pleine tête. Je l’avais dans ma ligne de mire. Mais je m’ôtais ainsi toute chance de remonter au commanditaire. Je visais le genou droit. Ca allait faire mal…Pan !

Le prêtre était à terre. Il avait rampé jusqu’à un arbre et m’y attendait assis.

- Je voulais voir le visage de l’homme que je retrouverais d’ici peu en enfer.
- Vous dites en partie vrai, ‘mon père’, l’enfer est votre futur destination. Je ne vous y rejoindrais pas.

L’homme savait encaissé. Il avait le genou explosé et me tenait le crachoir comme si de rien n’était.

- Qui vous a demandé de m’éliminer ?
- Une personne qui ne vous veut pas du bien ‘mon fils’.

Son ironie lui value un coup de crosse sur le genou. Il cria. Mais rapidement son sourire narquois revint marqué son visage d’ecclésiaste.

- … la proie n’est pas toujours celle que l’on croit
- Que veux tu dire ?
- Rien de plus que ce que j’ai dit. Je suis attendu de l’autre coté, achevez moi.

Lorsqu’un homme d’église vous ordonne, il serait irrespectueux de ne pas s’exécuter. Je lui accordais donc cette dernière faveur. Je savais ne rien pouvoir en tirer de plus.

Il était inutile de le fouiller. C’était un professionnel.
Je retournais à l’église, pris mes affaires et descendis l’autre versant pour rejoindre la route où j’avais dissimulé la voiture. Mon épaule me lançait à nouveau.

Je devais prendre le temps de me poser, de réfléchir. Un petit crochet par chez Libellune s’imposait.

L'épisode du jour :

Citation :

21h00 venait de sonner.
L’enseigne du Coquelicot Rouge se balançait légèrement au rythme de la brise estivale. Je frappais à la porte. Vinsymbol vint m’ouvrir.

Le gaillard devait faire dans les 110 kilos pour 1,95m. C’était une baraque. Ancien légionnaire, il avait décidé de troquer son treillis pour un costume. Il n’allait plus vadrouiller dans un quelconque pays du tiers monde pour foutre une rouste au péquin du coin, désormais il assurait l’ordre chez Libellune. Comme il aimait à le dire « y à des avantages : je me tape plus des chèvres dans une toundra balayée par les vents. Ici je suis au chaud, dans des draps de satins avec des filles dignes du calendrier Pirelli ! »

Voilà un gars avec qui je ne voulais surtout pas devoir jouer des poings. Il m’avait corrigé un soir de nouvel an. J’avais jamais pris une branlée pareil ! Quant au pourquoi de la rixe ? Je serais bien en peine de m’en souvenir. Probablement quelques verres de trop.

Le palais des plaisirs, c’est ainsi que Libellune appelait son établissement. Pour moi c’était un bordel, certes de luxe mais un bordel quant même. Il y en avait pour tout les genre et tous les goûts. Que vous soyez romantique ou plutôt chaînes et cuir, Libellune se faisait un devoir de vous trouver la compagne d’un soir.

Tout le gratin de la région connaissait l’endroit. Certains venaient même avec bobonne. Libellune c’était alors adaptée : quelques males étaient là pour contenter ces femmes tandis que monsieur allait jouer les paons dans la basse cour.

J’avais eu l’adresse lors d’un vieux contrat. Depuis j’y faisais régulièrement escale lorsque je passait dans le coin. C’était devenu pour moi comme une sorte de pèlerinage. Certains vont à Lourdes, moi c’est au bordel !

- Salut Vins
- Comment va l’ami ?
- Bien. Libellune est occupée ?

Libellune avait pour règle de ne point s’investir personnellement avec les clients. Elle était juste l’administratrice de la maison close. J’avais des doutes. Et pourtant jamais je ne l’ai vu monter avec un des gars.

- Dans le grand salon, un industriel tente sa chance avec elle.

Je traversais le hall pour me retrouver dans le grand salon. Quelques filles vinrent me saluer. Leur parfum m’invitait à la luxure. Je ne devais pas craquer. Pas ce soir. J’étais là pour réfléchir.

Libellune était là. Toujours aussi radieuse. Elle portait une robe rouge à dos nu. Sur son épaule, s’entrelaçaient une lune et une libellule. L’effet était des plus réussis. Sa peau satiné invitait au plaisir. Le costard cravate en face d’elle en avait les yeux qui pétillaient.

Je glissais un mot au creux de l’oreille d’une des filles. Elle se dirigea vers Libellune. Cette dernière se leva en présentant ses plus profonds regrets à l’homme qui lui faisait face. La tristesse qui se lisait dans ses yeux fut rapidement balayée par la jeune fille qui prit sa place.

- Bonsoir Libellune, cette robe te va à ravir.
- Bonsoir Fantome. Merci.
- Je peux avoir une chambre ? Celle avec le grand balcon.
- Et laquelle de mes hôtesses ?
- Pas ce soir.
- Serais tu malade ?
- Juste besoin de repos.
- Va, je te fais monter à boire.

... à suivre ...

J'envisage de conclure cette histoire dans le prochain épisode(ou 2 maxi). Néanmoins, si jamais quelqu'un souhaite que je le mette dans cette histoire (alors qu'il n'y ait pas encore), adressez moi un petit pm. Je vous ferais une petite place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PAF
Lune de Frissons


Nombre de messages : 4714
Age : 47
Localisation : Bretagne (Rennes)
BD fétiche : La nef des fous par TURF
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: La Saga de l'été sur BD-Lune   Mar 11 Juil - 15:17

Smile ENCORE !!! Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bd-lune.forumactif.com/viewtopic.forum?t=39
Libellune
Demi Lune


Nombre de messages : 665
Age : 33
Localisation : Sur un sarment de vigne Lotois !! prés de cahors
BD fétiche : Astérix - les contes de brocéliande
Date d'inscription : 13/04/2006

MessageSujet: Re: La Saga de l'été sur BD-Lune   Mar 11 Juil - 18:04

grande pretresse d'une maison close ... mmm ... pas mal !!!! c'est de la balle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://duo2fees.site.voila.fr
Joce
Lune Noire


Nombre de messages : 937
Age : 44
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 29/05/2006

MessageSujet: Re: La Saga de l'été sur BD-Lune   Mar 11 Juil - 19:44

Eh bien, Libellune. Tu nous avais caché ça, hein ? MDR

bravo3 bravo3 bravo3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poncho
Lune Rousse


Nombre de messages : 313
Age : 25
Localisation : Devant mon écran, Franche-Comté, France, Terre
BD fétiche : Fruits Basket
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Re: La Saga de l'été sur BD-Lune   Mar 11 Juil - 21:14

AHAHAH !!!! Alex je savais pas qu'on était mariés MDR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libellune
Demi Lune


Nombre de messages : 665
Age : 33
Localisation : Sur un sarment de vigne Lotois !! prés de cahors
BD fétiche : Astérix - les contes de brocéliande
Date d'inscription : 13/04/2006

MessageSujet: Re: La Saga de l'été sur BD-Lune   Mar 11 Juil - 22:08

Joce a écrit:
Eh bien, Libellune. Tu nous avais caché ça, hein ? MDR

bravo3 bravo3 bravo3
Oui... je suis découverte, mince !!!!

Fantome, ca devait rester entre nous....
Par contre j'ai trop adoré le coup du tatouage, moi qui veut m'en faire un a cet endroit, j'avais pas pensé a ca !!! (quelqu'un veut me le dessiner ??? bon ok je ==> )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://duo2fees.site.voila.fr
A.Minguez
Face cachée sélémite


Nombre de messages : 1708
Age : 26
Localisation : Perpignan
BD fétiche : Wolverine de JR.JR
Date d'inscription : 04/08/2005

MessageSujet: Re: La Saga de l'été sur BD-Lune   Mer 12 Juil - 8:03

Libellune ==> Tu veux quoi comme tatouage, sinon je peux te le dessiner ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zartedition.free.fr
Fantome
Demi Lune


Nombre de messages : 633
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: La Saga de l'été sur BD-Lune   Mer 12 Juil - 10:28

Citation :
Libellune ==> Tu veux quoi comme tatouage, sinon je peux te le dessiner ^^
Je vous parie qu'à son prochain post Minguez va lui réclamer une photo de son épaule histoire d'avoir l'inspiration pour ce fameux tatouage ... coquin ! ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PAF
Lune de Frissons


Nombre de messages : 4714
Age : 47
Localisation : Bretagne (Rennes)
BD fétiche : La nef des fous par TURF
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: La Saga de l'été sur BD-Lune   Mer 12 Juil - 10:31

IoI

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bd-lune.forumactif.com/viewtopic.forum?t=39
Libellune
Demi Lune


Nombre de messages : 665
Age : 33
Localisation : Sur un sarment de vigne Lotois !! prés de cahors
BD fétiche : Astérix - les contes de brocéliande
Date d'inscription : 13/04/2006

MessageSujet: Re: La Saga de l'été sur BD-Lune   Mer 12 Juil - 11:37

ben, un tatouage de fée lool !!!

ou alors, comme dans la saga de l'été de fantome, une libellule s'entrelacant avec une lune !!!!

p.s : yaura pas de photos de mon épaule ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://duo2fees.site.voila.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Saga de l'été sur BD-Lune   Aujourd'hui à 11:34

Revenir en haut Aller en bas
 
La Saga de l'été sur BD-Lune
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Saga des Vikings
» La saga de L'Epouvanteur de Joseph Delaney
» À propos de la saga Twilight
» La Saga des sorcières Mayfair [Anne Rice]
» [saga mp3] Reflets d'Acide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum qui veut se faire une (petite) place au Soleil :: Divers :: Jeux, Quizz ou autres détentes-
Sauter vers: